devenir des réseaux dans le second degré

Depuis 2006, j’administrais dans mon établissement scolaire un parc informatique qui est passé de 80 à 450 machines en 10 ans. Pendant 8 années nous avons été deux personnes à gérer ce parc avec une décharge de 5 heures d’enseignement chacun.

L’éducation nationale nous a même fait faire quelques journées de formations qui se sont avérées très utiles (du moins au début). Autant vous dire que nous n’avons pas ménagé notre peine ni compté nos heures afin que ce réseau informatique soit performant :

  • offre logicielle importante (avec 99 % de logiciels libres)
  • mises à jours régulières
  • réinstallation rapide de postes grâce au clonage
  • déploiement rapide de salles
  • mise en place d’un système LTSP pour recycler les machines obsolètes
  • mise en production de LTSP puis LTSP-CLUSTER avec un parc de plus de 100 clients fins
  • gestion de service web (sites internets, gestion des notes et absences, réservation de salles puis ENT).

etc …

Mais la LOI n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République – Article 23 indique très clairement que c’est la région qui est maintenant en charge de la maintenance. Pourquoi avoir payé des profs pendant 10 ans pour faire ce travail ?

De plus, l’Arrêté du 1er juillet 2013 relatif au référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation indique que les heures des enseignants doivent être faits devant les élèves et que seules les usages pédagogiques numériques peuvent donner lieu à une rémunération (sous forme d’IMP : Indemnité pour mission particulière). Il n’est en aucun cas question d’administration réseau.

Le problème dans cette histoire n’est pas que les profs doivent être devant les élèves (ça semble plutôt logique) mais que tout ceci se fasse à moyen constant … donc le fait que je ne puisse plus administrer le réseau (depuis 2 ans j’administre seul un parc de 450 machines avec 5 heures de décharge …) implique que ma charge de travail soit reportée sur du personnel « région ». C’est le cas d’une partie qui sera entièrement télégérée. Malheureusement il n’est pas prévu de personnel sur place et plusieurs questions sans réponses à ce jour se posent :

  • qui est la personne ressource à l’intérieur de l’établissement ?
  • si cette personne n’est pas désignée (ni formée) avant la rentrée … comment signalera-t-on des incidents qui se produiront inévitablement ? Par qui seront-ils résolus ?
  • qui va créer et distribuer les comptes des 500 à 600 nouveaux élèves à la rentrée ?

etc …

La rentrée s’annonce épique !!

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous humain ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.